Loi Malraux

Loi Malraux

6 clés pour comprendre une opération de défiscalisation en Malraux

1 – En Bref

objet :

  • Dispositif destiné à protéger les immeubles situés en secteurs sauvegardés et bénéficier en contrepartie de réductions fiscales importantes pour permettre leur restauration sous le contrôle des Architectes des Bâtiments de France.

Investisseurs concernés :

  • Contribuables aisés souhaitant réduire fortement son imposition.

Type de biens :

  • Immeuble ancien situé dans un site patrimonial remarquable (SPR) qui correspond aux anciens secteurs sauvegardés, ZPPAUP ou AVAP
  • Immeuble ancien situé dans un Quartier Ancien Dégradé (QAD) à condition que la restauration soit déclarée d’utilité publique
  • Immeuble ancien situé dans un Quartier dégradé dit « NPNRU »

Avantages :

  • Déduction de 100% des déficits des revenus fonciers dans la limite pluriannuelle de 400.000 € de travaux réglés sur 4 ans :
    • Réduction d’impôt de 30% du montant des travaux lorsque le bien est situé en SPR et qu’il est couvert par un plan de sauvegarde et de mise en valeur (PSMV), en QUAD ou en NPRU
    • Réduction d’impôt de 22% du montant des travaux lorsque le bien est situé dans un périmètre couvert par un Plan de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine approuvé (PVAP)
  • Aucun plafond de ressource de locataire ou de loyer
    Ne rentre pas dans le plafonnement des niches fiscales

Obligations :

  • Restauration complète de l’ensemble immobilier
  • Location nue à usage d’habitation principale du locataire pendant 9 ans après l’achèvement des Travaux

Mécanisme de réduction fiscale :

  • La loi Malraux offre une réduction d’impôt de 22% du montant des travaux de restauration effectués, porté à 30% en secteur sauvegardé, avec un plafond de 400.000 euros sur une durée de 4 ans. L’excédent de réduction peut être reporté sur les 3 années suivantes. (modalité applicable uniquement pour les permis de construire ou les délcarations déposés depuis le 1er janvier 2017).
  • La réduction d’impôt s’étale sur la période du paiment effectif des travaux qui ne doit pas dépasser 4 ans après la date de délivrance du permis de construire.
2- En images

3- En chiffres

Exemple d’investissement Loi Malraux

1 2
Investissement global 150 000 € 300 000 €
Foncier 30 000 € 60 000 €
Travaux 120 000 € 240 000 €
Taux de la réduction 30% des travaux plafonné à 400 000 € pour 4 ans
Montant de la réduction d’impôt  36 000 €  72 000 €
Montant de la réduction d’impôt sur la durée Sur 1 an : 36 000 €

Sur 2 ans : 18 000 €/an (x2)

Sur 3 ans : 12 000 €/an (x3)

Sur 1 an : 72 000 €

Sur 2 ans : 36 000 €/an (x2)

Sur 3 ans : 24 000 €/an (x3)

Loi
Malraux
La Loi Malraux autorise la déduction des travaux de rénovation sous certaines conditions et permet des réductions d’impôts très importantes
En savoir plus
Monuments
historiques
La Loi sur les Monuments Historiques est le dispositif destiné à restaurer des batiments inscrits ou classés sans plafond de déductions fiscales
En savoir plus
Déficit
foncier
Le systéme des Déficits Fonciers est un dispositif avantageux pour rénover un immeuble en secteur diffus et déduire une partie des travaux de son revenu global
En savoir plus
Loi
Denormandie
L’article 226 de la Loi de Finances 2019 crée un nouveau dispositif de défiscalisation immobilière adaptée au profil de nombreux épargnants afin de rénover les coeurs de ville.
En savoir plus
Loueur
en meublé
Le Loueur en meublés, professionnel ou non, est un statut spécifique qui permet d’amortir son acquisition en vue de percevoir des revenus locatifs meublés très peu imposés.
En savoir plus